Allez, je tente de commencer un nouveau blog.... Je previens que mon clavier (celui de l'ordi de l'auberge de jeunesse, beaucoup plus pratique pour ecrire que mon telephone portable) ne permet pas de faire les accents...

 

Mon avion arrive a Bogota vers 19h30. Au passage de la douane, on me demande de remplir un formulaire indiquant notamment ou je dormirai ce soir. En voila une question! Je n'ai rien reserve car je me suis laisse le choix entre dormir sur place et bouger demain matin, ou bien prendre un bus de nuit pour rejoindre directement ma nouvelle destination. Ce n'est pas grave, je mets la premiere adresse d'hotel que je trouve dans mon guide, ca les satisfera bien. 

Finalement,apres avoir passe la frontiere, recupere mon sac et trouve un distributeur pour retirer de l'argent,  je me sens en forme,  et je tente le tout pour le tout en me rendant a la gare routiere prendre un bus pour Armenia. De la, je prendrai un minibus qui m'amenera en 2 heures a Salento, ma destination.

La gare routiere est un joyeux bordel, nous sommes bien en Amerique du Sud. Le bus est cense arriver a Armenia vers 6h du matin, et mon guide Lonely Planet annonce qu'ils ont toujours du retard. Je table donc sur 7h, ce qui me laisse une bonne nuit de sommeil.

Je m'installe confortablement et parviens plus ou moins a trouver le sommeil. Je somnole d'ailleurs quand toutes les lumieres du bus s'allument. Tiens, il est a l'arret. Tiens, tout le monde descend. Je regarde ma montre, 4 heures du matin. C'est une plaisanterie? Apparemment non, tous les autres passagers se dirigent vers l'interieur de la gare routiere (heureusement ouverte), l'air epuises. Je les suis. Evidemment il faut attendre des heures avant le premier bus pour Salento. Il n'y a pas d'espace d'attente, sauf quelques sieges devant une tele qui diffuse des clips colombiens a plein volume. Je vois pas mal de monde s'installer par terre, s'allonger sur le sol devant les commerces encore fermes. Allez je fais pareil, au point ou j'en suis...

P1000072

 

L'employe de la boutique devant laquelle je dormais finit par me reveiller lorsqu'il arrive en allumant toutes les lumieres. Il est 5h15. Je traine un peu dans le terminal, puis finit par choper un bus pour Salento.

L'avantage d'arriver si tot dans le village, c'est que les rues sont encore vides de touristes. Je peux donc en profiter et me balader tranquillement en prenant plein de photos. Le village est magnifique avec toutes ses maisons blanches aux portes et fenetres peintes de couleurs vives.

P1000100

P1000108

P1000119

P1000130

P1000136

Je trouve une auberge de jeunesse ou je reserve un lit pour ce soir, j'y laisse mon gros sac a dos, et comme j'ai une longue journee devant moi j'en profite pour prendre un bus qui m'emmene dans un autre joli village tout proche, Filandia.

Je me retouve assise a cote d'un Francais, Christophe, et on commence a papoter. Cela fait 10 ans qu'il vient rgulierement en Colombie et il connait bien le pays. Il a baucoup voyage hors des sentiers battus, y compris a une epoque ou le pays etait dangeureux.

Comme il a plein d'histoires a raconter, on va boire un verre ensemble une fois arrives a Filandia.

Il a fait du business dans les mines d'emeraude (il me montre d'ailleurs les photos de plusieurs pierres qu'il cherche a revendre, magnifiques). Il est alle passe du temps dans les communautes indiennes d'Amazonie. Il connait tous les coins a cocaine et comment s'en procurer. Il me dit qu'aujourd'hui, les Farc ne posent plus probleme dans le pays. En revanche, les paramilitaires sont toujours tres actifs et ils peuvent etre dangeureux. Mais ils ne s'en prennent pas aux touristes. Au contraire, ils les protegent, puisqu'ils leur rapportent de l'argent, notamment en achetant la drogue. En effet, les paramilitaires et les narcos travaillent main dans la main, quand ce ne sont pas tout simplement les memes personnes. La drogue est encore tres presente et fait beaucoup de degats, notamment aupres des enfants des rues qui sniffent un sous-produit de la cocaine de tres mauvaise qualite.

Je finis par demander a Christophe d'ou il vient pour savoir tout ca. En fait, c'est un ancien militaire (parachutiste). Je l'avais devine. On en rencontre beaucoup a l'etranger, ils ont besoin d'action et d'aventure et aiment sillonner le monde a la recherche d'activites plus ou moins legales...

On finit par se quitter et je me balade un moment dans Filandia, village tout aussi mignon que Salento, et beaucoup moins touristique.

P1000157

P1000161

P1000167

P1000173

P1000175

P1000176

P1000186

P1000197