Le lendemain je visite la valle de Cocora. C'est une randonnee de 5 heures, a une demi-heure de jeep de Salento.

La balade commence dans un paysage verdoyant, au milieu des vaches, en longeant un petit ruisseau. On se croirait presque en Suisse, si ce n'est que l'on croise de temps en temps des touristes colombiens qui font le treck a cheval. Il faut savoir que les Colombiens adorent les chevaux, et ne perdent pas une occasion d'en profiter.

P1000200

P1000206

 

Mais plus on monte, plus le paysage se tranforme. Bientot je me retrouve au milieu d'une jungle touffue. A plusieurs reprise, il faut traverser des cours d'eau a l'aide de ponts suspendus assez impressionnants car ils sont peu stables, et il manque souvent des planches. Il faut donc faire de grands sauts pour avancer, ce qui destabilise le pont de plus belle. Je me prends pour Indiana Jones. D'ailleurs, ce doit etre amusant de voir les chevaux passer ces ponts.

P1000322

P1000216

P1000220

La montee est intense, mais arrivee en haut se trouve une recompense. En effet, il y a une petite ferme ou de nombreux colibris ont elu domicile. Ils sont tres nombreux, de differentes sortes (differentes formes, differentes couleurs). Mais ils ont tous un point commun, ils volent a une vitesse incroyable et ne tiennent pas en place. C'est tres difficile de les prendre en photo. Ils sont pourtant tellement beaux...

P1000248

P1000281

P1000287

P1000293

P1000296

P1000321

 

La ferme offre du chocolat chaud accompagne de fromage aux randonneurs pour qu'ils se remettent de leurs efforts. Oui, en Colombie on mange souvent le fromage avec des plats sucres. Il faut dire que leur fromage est tres doux, il n'a quasiment aucun gout. Mais enfin, la, ils plongent carrement la tranche de fromage dans la tasse de chocolat avant de vous l'apporter. Je passe mon tour.

 

Je continue donc ma balade, et sur la fin, arrive le clou du spectacle. Le chemin domine la vallee parsemee de centaines de palmiers a cire. Ce sont de tres hauts palmiers (jusqu'a 60 metres de haut), tres fins et majestueux.

Je m'arrete pour prendre mon pique-nique a un point de vue d'ou l'on domine tout le paysage. Nous sommes dans ce que les Colombiens appellent la foret de nuages. Ceux ci, qui sont a notre niveau, avancent tellement vite que le paysage change de seconde en seconde. Un instant on a une vue totalement degagee sur la vallee, celui d'apres les nuages apparaissent, ils traversent une partie du paysage, puis nous entourent completement, avant de s'en aller tout aussi vite. Je reste un moment a admirer ce spectacle, c'est magnifique.

Puis je descends dans la vallee et me retrouve au pied de ces geants. Je marche au milieu de ces arbres fantastiques, souvent a moitie dans la brume, avant de revenir au point ou les jeeps attendent pour rentrer sur Salento.

P1000327

P1000335

P1000340

P1000344

 

P1000350

P1000352

P1000356

P1000359

P1000360

Je rentre sur Salento. Ce soir c'est la fete, il y a plein d'etals sur la place principale, et d'echoppes qui proposent des plats de truite (la specialite locale). J'essaye donc la truite a l'ail et aux champignons, c'est pas mal, mais evidemment c'est servi a la colombienne, debordant de sauce a la creme et au fromage, et accompagne de patacones, des beignets de banane plantain. Pas specialement leger.

Il y a plein de touristes colombiens, j'en profite pour les observer. Les hommes sont souvent plus ou moins en tenue de cowboy, sombrero et couverture traditionnelle en laine jetee sur sur l'epaule. Les femmes sont plutot du genre bimbo, tres maquillees, et assez souvent refaites de la poitrine et des fesses. Car il est a la mode ici d'avoir de grosses fesse tres rebondies, comme 2 ballons de foot. Ca se voit a des kilometres que ce n'est pas naturel... Ils adorent les chiens, avec une preference pour les chihuahuas, si possibles en petite tenue ridicule, genre robe a froufrous rose fushia.

Mais ils sont tous tres souriants et ont le contact facile, ce qui les rend tres attachants.

P1000365

P1000368

P1000371

P1000374