Je reviens sur ma premiere arrivee a Carthagene. J'avais pris le bus au petit matin depuis Mompox. Cette fois-ci, le chauffeur prend tout son temps, et s'arrete meme  un moment dans un petit village le temps de prendre son petit dejeuner. Cela me permet d'observer, par la fenetre du bus, des scenes probablement typiques de la campagne colombienne. Il y a sur la place du village trois vendeurs de viande, qui ont suspendu leur barbaque sur des crochets entre deux arbres, et decoupent des morceaux a la machette sur une petite table en bois. Il n'y a evidemment aucune mesure d'hygiene elementaire, ils tripotent la viande de leurs mains nues, ne semblent avoir lave la table que tres sommairement, et tous les chiens errants du quartier trainent la, esperant choper un petit bout au passage.

P1000710

 

Nous arrivons a Carthagene avec une heure de retard. Je visite un peu la ville, que je trouve tres jolie mais trop touristique. Il y a trop de monde, trop de voitures... apres Mompox, je ne suis plus habituee. 

P1000731

P1000765

P1000769

P1000716

P1000784

 

Je pars ensuite quelques jours pour le carnaval de Barranquilla.Quand je reviens, ce qui me choque, c´est l´absence de musique. La ville est pourtant tres vivante, mais ou est la musique qui s´echappe en permanence des sonos des restos, boutiques, hotels, supermarches, et les gens qui dansent, partout, tout le temps?

En marchant dans les rues je tombe sur Loic, qui etait dans la meme auberge a Barranquilla. On va boire un verre ensemble et il m´apprend qu´il y avait eu un attentat dans la ville 15 jours avant le carnaval, et que l´ELN avait menace d´en faire un pendant les festivites egalement. Ca ne m´impressionne pas plus que ca, des attentats, il y en a regulierement aussi en France. Mais ca prouve que le pays n´est pas encore tout a fait pacifie.

Dans un registre plus leger, il parait que nous avons eu un mois de fevrier particulierement froid et tous les Colombiens se plaignaient ! Il faisait 30 degres la journee, et 25 la nuit, parfait pour danser...

 

Pour changer totalement de rythme, et aussi pour me reposer un peu avant de rentrer sur Strasbourg, j´ai reserve 3 nuits sur Isla Mucura, une petite ile eloignee de tout, sans meme internet. On y accede apres 2 heures de bateau rapide (sur lequel je choppe un gros coup de soleil). A l´hotel, j´avais reserve une chambre de type ´´backpacker´´, tres basique. Mais comme il y a peu de monde, ils m´ont surclasse en chambre standard. Pour moi, c´est le luxe absolu. un grande chambre privee avec un lit double, une salle de bain attenante, toute propre et rien que pour moi, des produits de toilette a disposition. J´ai vue sur la mer. 

P1000919

 

La plage est a 1 minute a pieds de ma chambre. J´avais apporte mon masque et mon tuba.Il y a peu de poissons tropicaux mais de nombreux bancs de miliers de miniscules poissons argentes, au milieu desquels j´aime beaucoup nager. L´hotel propose des sorties snorkeling un peu plus loin, je ne les ai pas testees.

En revanche, j´ai fait la sortie pour voir le plancton luminescent de nuit. On prend un petit bateau a moteur a la tombee de la nuit, qui nous emmene dans la mangrove. Nous plongeons dans l´eau tiede. Au debut, on ne voit rien. Mais au fur et a mesure que la luminosite baisse, apparaissent les planctons lumineux. Ils sont actives par les mouvements que l´on fait dans l´eau. Ainsi, lorsqu´on bouge son bras, des centaines de points de lumiere accompagnent le mouvement. C´est feerique.

On s´enfonce de plus en plus en plus dans la mangrove. Il fait nuit noire maintenant et on ne voit plus que les points de lumiere dans l´eau et la myriade d´etoiles dans le ciel. Maintenant nos mouvements provoquent toute une trainee lumineuse derriere eux. Je retombe en enfance et me prend pour une heroine de dessin anime aux pouvoirs magiques, dont les mouvements entrainent une pluie d´etoiles scintillantes.

 

Apres 3 jours a buller sur mon ile caribeenne, il est temps de partir pour Bogota.

Le centre-ville me surprend agreablement. Il est en partie pietionnier, couvert de tags dont certains sont magnifiques, et l´atmosphere est tres paisible. Je visite le musee Botero, qui me plait beaucoup.

P1000941

P1000954

P1000963

 

Ainsi s´acheve mon voyage en Colombie, pays de contrastes, qui ne m´a livre qu´une petite partie de ses secrets, tant il faudrait beaucoup plus que 3 semaines pour en decouvrir tous les aspects.